Ces jardins qui nous font du bien

Ces jardins qui nous font du bien

Par Sandrine EVANGELISTA, J’aime tout particulièrement cette période de l’année qui nous invite à remettre notre nez dehors après une longue période d’intériorisation hivernale, et de reprendre contact avec les jardins et la nature.

Notre nez, et tous nos sens en mouvement, car rien de tel pour me sentir vivante que de marcher pieds nus dans mon jardin au petit matin, en écoutant les pépiements des oiseaux et en faisant ma tournée des nouveaux bourgeons et fleurs qui viennent d’apparaître sur ce pommier ou cette plante.

Mon jardin, c’est à la fois un espace clos, dans lequel je me sens en sécurité, et un lieu d’étonnement, de recommencement, de renouvellement, d’inattendu et d’humilité. Des fleurs que je n’ai pas plantées apparaissent soudainement une année puis s’en vont sans revenir. D’autres graines, que j’ai plantées et que j’attends avec impatience, ne poussent pas ?! Certaines plantes ou légumes prennent des formes improbables. Quand aux mauvaises herbes, elles arrivent à trouver un chemin au milieu du ciment et font preuve d’une incroyable ténacité et résilience dont je me passerais volontiers !!

J’apprends aussi, grâce à mon jardin, à moins vouloir tout contrôler. De toute façon, je me heurte à un principe de réalité : je n’y arrive pas ! Pourtant j’ai bien longtemps essayé de maîtriser (comprenez tuer) toutes les mauvaises herbes. Je suis une perfectionniste coriace et endurante … et je suis pourtant totalement impuissante face à la force brute de la nature.

Je me suis également longtemps épuisée à lutter plus qu’à jardiner tous les week- end, pour que mon jardin soit beau (comprenez parfait). Jusqu’au jour où j’ai enfin jardiné pour de vrai, c’est-à-dire que j’ai compris que mon jardin peut être beau, paisible, ressourçant sans pour autant être parfait. Car c’est tout simplement contre- nature pour un  jardin d’être parfait. Et puis c’est quoi un jardin parfait ?? Un jardin où rien ne dépasse ? Une pelouse de golf ?

Mon jardin parfait, maintenant, c’est un jardin qui est vivant, c’est-à-dire qui est en cohérence avec mon mode de vie et celui de ma petite famille. Le potager est à côté de la cuisine et plus au fond du jardin ! Le compost pas loin, lui aussi. J’y trouve tous mes fruits et légumes préférés. Et j’y fais pousser des plantes médicinales car j’adore faire moi-même mes remèdes de grand-mère at autres potions magiques pour soigner et des produits de beauté made in moi-même.

Grande impatiente, j’apprends la patience en l’observant, et qu’il y a un temps opportun pour chaque chose et pour chaque action, que c’est inutile de tirer sur une fleur ou sur un légume pour le faire pousser plus vite !!

Vivre avec et dans son jardin, c’est un microscosme tout entier de la vie et des lois de la nature qui se dévoilent à nous. Etes-vous prêt pour l’Aventure maintenant ?

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×
×

Panier